Passer au contenu principal Passer au menu principal Passer au menu du footer

Rechercher

Type de blog

Comment engager vos clients avec l'email marketing ? – 8 conseils

0
Partager

Même en 2021, l'email marketing est considéré comme l'un des outils marketing digital les plus rentables. Son ROI (retour sur investissement) élevé montre que même avec un investissement relativement faible, il peut considérablement booster les ventes d'une entreprise.

L'email marketing moderne n'a pas toujours le crédit qu'il mérite : certains peuvent encore le considérer comme "old school", les méthodes de marketing digital plus récentes, comme le marketing sur les réseaux sociaux, étant souvent au centre de la conversation. Cependant, lorsqu'il est utilisé au maximum de son potentiel, l'email marketing peut être une méthode extrêmement efficace pour entretenir vos prospects et fidéliser vos clients de longue date.

Ne vous contentez donc pas de spammer sans but vos clients potentiels avec des publicités ou des campagnes individuelles, et utilisez ces 8 conseils dans votre stratégie d'email marketing :

  1. Constituez vous-même votre liste de diffusion
  2. Attirez l'attention avec un sujet intéressant
  3. Créez une véritable valeur client avec vos messages
  4. N'inondez pas vos lecteurs
  5. Engagez en poussant à l'action
  6. Optimisez, personnalisez, automatisez
  7. Adaptez le concept visuel à votre marque
  8. Laissez le client décider par lui-même

1. Constituez vous-même votre liste de diffusion

Je ne me souviens pas m'être inscrit à cette newsletter. Comment cette entreprise a-t-elle obtenu mon adresse email ? 👀

C'est souvent la réaction d'une personne qui reçoit un email à but marketing aléatoire d'une entreprise dont elle n'a jamais entendu parler. Il est probable qu'elle ignore l'email, qu'elle se désabonne immédiatement de la liste de diffusion ou qu'elle marque le message comme courrier indésirable. Cela peut également nuire à la délivrabilité du message.

N'achetez jamais une liste de diffusion - construisez-la toujours vous-même.

En achetant une liste de diffusion, vous dépensez essentiellement de l'argent pour un tas d'adresses électroniques non fonctionnelles, ou du moins non ciblées. Dans le pire des cas, la liste que vous achetez n'est même pas collectée légalement, et vous finirez par nuire à la réputation de votre organisation.

Il est beaucoup plus efficace de fidéliser vos clients potentiels et de les inciter à s'abonner à votre newsletter lorsqu'ils s'y sont inscrits de leur plein gré. Ainsi, ils recevront exactement ce pour quoi ils se sont inscrits au lieu d'être spammés avec des courriels auxquels ils ne sont pas intéressés.

Comment acquérir des abonnés ?

Il existe plusieurs façons de pousser les gens à s'inscrire à votre newsletter. L'une des méthodes les plus courantes consiste à utiliser un formulaire d'inscription. Mettez-le en évidence sur votre site web, et montrez-le aux clients de votre boutique en ligne lorsqu'ils effectuent un achat, ou aux visiteurs de votre site web qui s'inscrivent à votre événement ou rejoignent un programme d'adhésion, pour n'en citer que quelques-uns.

Vous pouvez également pousser les gens à s'inscrire à votre liste de diffusion avec ce que l'on appelle des lead magnets en leur offrant du contenu de valeur comme des guides téléchargeables, des codes de réduction, ou en organisant un concours, par exemple.

Pour en savoir plus sur la manière de faire grandir votre propre base de données : La fin des cookies tiers - Comment se préparer avec des outils marketing digital ?

L'utilisation d'une fonction de double opt-in garantit que les adresses électroniques de vos abonnés sont réelles, car elle exige qu'ils confirment leur adresse email par un lien qui leur est envoyé personnellement. À la fin de chaque newsletter, veillez à faire savoir au destinataire pourquoi il a reçu le courriel - ou en d'autres termes, comment votre entreprise a obtenu son adresse électronique.

ResQ offre à ses clients des codes de parrainage, qu'ils peuvent utiliser pour obtenir des codes de réduction pour leurs amis et pour eux-mêmes. Les nouveaux utilisateurs sont ajoutés à leur liste de diffusion.

2. Attirez l'attention avec un sujet intéressant

De nombreuses personnes lisent leurs emails sur mobiles. Selon eMailmonday, en fonction de facteurs tels que votre public cible, le nombre d'utilisateurs lisant leurs emails sur mobiles peut atteindre 78 %. Il est donc très probable que vous vous battiez contre un flot de notifications pour attirer l'attention du destinataire.

Sur quoi cliqueriez-vous en premier : une publication Instagram, un post Facebook, le message d'un ami, un tweet publié par votre influenceur du moment ou l'email d'une entreprise ?

C'est la jungle dehors : la concurrence pour attirer l'attention d'un client potentiel est rude.

Se concentrer sur la création d'un objet d'email qui attirent l'attention est une partie cruciale du processus d'engagement. Le titre seul doit communiquer la valeur apportée par la newsletter, et inciter le destinataire à l'ouvrir et à la lire.  

Le test A/B vous permet d'évaluer quel type d'objet convient à votre public cible. Cette fonction vous permet d'envoyer deux versions différentes de la newsletter à un petit pourcentage de votre liste de diffusion, et de choisir finalement le titre qui a le mieux fonctionné pour le reste des destinataires.

Faites également attention à la longueur de l'objet. Sur de nombreux appareils, seuls les premiers mots sont affichés. C'est pourquoi il est préférable de choisir un sujet plus court, de cinq à sept mots.

Explorez le sujet plus en profondeur : Comment rédiger un bon objet pour ma newsletter ?

L'objet de la newsletter de Gymshark "So… what will we talk about?" attire l'attention du lecteur. En demandant à ses abonnés quels sont les sujets qui les intéressent, l'entreprise est en mesure de leur fournir un contenu plus utile.

3. Créez une véritable valeur client avec vos messages

Veillez à ce que chaque newsletter apporte une valeur ajoutée aux abonnés. L'email peut apporter des avantages concrets au destinataire, tels que :

  • Des conseils ou un guide
  • Une offre personnelle ou un code de réduction
  • Du contenu personnalisé, tel qu'un article choisi spécifiquement pour l'individu en fonction du contenu lu précédemment
  • Un rappel
  • Une invitation à un événement

LinkedIn propose des cours personnalisés gratuits pour ses utilisateurs dans ses newsletters. Le lecteur doit agir rapidement s'il veut accéder aux cours, car ils ne sont disponibles que pour une durée limitée.

La valeur peut également être créée en évoquant des émotions ou en créant une image positive de l'entreprise. Cela renforcera l'image de marque de l'organisation et contribuera au processus d'engagement à long terme de vos clients. Par exemple, vous pouvez envoyer des lettres de remerciement et de bienvenue, ou montrer au client que vous accordez de l'importance à son opinion en lui demandant son avis.

4. N'inondez pas vos lecteurs

En ce qui concerne les réseaux sociaux, la tendance est clairement à la réduction de la longueur des contenus : les textes et les vidéos sont de plus en plus courts. 

Il est vrai qu'un contenu plus long d'environ 1 200 mots a tendance à être plus performant lorsqu'il s'agit de résultats sur les moteurs de recherche. Cependant, lorsque l'on scrolle sans but sur nos téléphones, nous avons tendance à préférer les légendes courtes d'Instagram ou les tweets de 280 caractères aux articles plus longs.

Il en va de même pour les contenus vidéo : les stories et réels Instagram qui ne durent que quelques secondes gagnent en popularité car ils sont plus faciles à regarder que les vidéos de 10 minutes.

Gardez cela à l'esprit lorsque vous concevez vos lettres d'information : faites en sorte que vos abonnés ne s'ennuient pas, et qu'ils ne soient pas dissuadés par des textes trop longs.

À moins de rechercher une information spécifique, un utilisateur aura tendance à opter pour un contenu facile à consommer, et qui ne mette pas notre capacité d'attention trop à l'épreuve. Si d'un coup d'oeil la newsletter semble trop longue à lire pendant une pause café (par exemple) de nombreux destinataires vont probablement omettre de la lire.

Votre newsletter doit donc être suffisamment brève pour maintenir l'intérêt et l'attention du destinataire. Attirez le lecteur avec un contenu léger et facile à aborder, et dirigez-le vers vos contenus principaux plus longs tels que des articles, des landing pages ou une boutique en ligne, et ce avec l'aide de liens. N'incluez pas trop d'informations dans la newsletter elle-même.

5. Engagez en poussant à l'action

Une fois que vous avez réussi à amener le lecteur à ouvrir votre email et à parcourir rapidement la partie supérieure de la lettre, il est temps de l'encourager à passer à l'action.

C'est peut-être l'une des étapes les plus importantes du processus d'engagement, car le fait de diriger le lecteur vers un magasin en ligne, une landing page ou a effectuer une action quelconque, contribuera à faire de vos prospects des clients.

La façon la plus simple d'activer les lecteurs de votre newsetter est d'utiliser un bouton call-to-action (CTA). Cela peut être, par exemple :

  • "Parcourir les nouveaux produits"
  • "Continuer à lire"
  • "Télécharger le guide"
  • "Evaluez-nous" (avec un classement par étoiles sur lequel le lecteur peut facilement cliquer par exemple)

Le CTA doit être visuellement clair et facile à comprendre. Il doit être conçu de manière à se démarquer du reste du contenu. Il doit également être placé suffisamment haut dans la lettre pour que les lecteurs qui ne font que parcourir rapidement le message puissent le voir avant de quitter votre contenu.

6. Optimisez, personnalisez, automatisez

L'avantage du marketing digital est que le fait de cliquer sur les liens présents dans les newsletters et les sites web laisse une trace numérique qui peut être très bénéfique pour une entreprise. Tout peut être mesuré d'une manière ou d'une autre, et les marketers peuvent et doivent utiliser les données collectées dans leur email marketing.

En concentrant vos efforts sur un marketing qui donnent des résultats et en améliorants quelques points moins performants, vous améliorerez le ROI de votre marketing

La collecte de données vous permet de personnaliser vos emails. Les abonnés à votre newsletter peuvent, par exemple, se voir recommander des articles informatifs sur un sujet qui les intéresse, ou les aider à trouver un produit avec les caractéristiques spécifiques qu'ils recherchent.

En outre, si le client a renseigné ses coordonnées lors d'un achat ou dans un formulaire d'inscription, l'insertion de son prénom dans la newsletter peut être une bonne touche supplémentaire.

En segmentant sa liste de diffusion, une entreprise peut cibler des messages spécifiques à des destinataires répondant à certains critères. Les segments peuvent être catégorisés en fonction de leurs actions précédentes, comme un achat, ou avec l'aide de facteurs démographiques, comme l'âge, par exemple. De cette façon, les newsletters peuvent être adaptées à un public cible spécifique.

Les données collectées peuvent également être utilisées dans le cadre du marketing automation, qui tend à aller de pair avec l'email marketing. Des actions spécifiques peuvent être définies pour déclencher un email automatisé, comme un rappel de panier abandonné pour un magasin en ligne, ou une lettre de remerciement après un achat ou un événement. Grâce à l'utilisation de données, les messages peuvent être envoyés au bon moment, soit sous forme de messages individuels, soit sous forme de drip campaigns (ou campagnes au goutte-à-goutte), afin d'impliquer efficacement le client. 

7. Adaptez le concept visuel à votre marque

Avoir un continuité dans son image marque est essentiel : comment souhaitez-vous communiquer votre marque dans vos newsletters ?

Suivez la charte graphique de votre marque dans la conception de vos emails et de vos landing pages. Les petits détails tels que les choix linguistiques ou les visuels peuvent ne pas sembler importants, mais ils peuvent avoir un réel impact sur votre taux de clics et sur la façon dont vos clients perçoivent votre marque. 

Augmenter la notoriété de votre marque peut avoir un impact direct sur la fidélité des clients et contribuer à faire des acheteurs uniques des clients réguliers.

Une conception esthétique agréable contribuera à maintenir l'intérêt du lecteur. Utilisez des éléments visuels tels que des images, des vidéos, des infographies et diverses options de mise en page dans vos newsletters. 

Dans cette vidéo, notre Designer Edi et Fanni, notre Communications Manager, discutent des tendances en matière de design de newsletters pour 2021 - au cas où vous auriez besoin d'inspiration.

 

En testant différentes options de mise en page et de style, vous pouvez découvrir quel type d'éléments fonctionne le mieux pour votre public. Nous utilisons la fonction heatmap de LianaMailer pour voir quels éléments de nos newsletters sont les plus cliqués.

8. Laissez le client décider par lui-même

Après avoir effectué toutes les étapes précédentes, vous devez décider d'une fréquence optimale pour l'envoi de vos newsletters. Une newsletter envoyée trop souvent peut être considérée comme du spam, mais en même temps, vous voudrez vous assurer que vous envoyez suffisamment d'emails pour vous aider dans le processus d'engagement.

Pensez à adapter la quantité de lettres aux besoins individuels de vos clients, en les laissant choisir eux-mêmes dans le formulaire d'adhésion. Demandez-leur s'ils souhaitent recevoir un email de votre part tous les jours, toutes les semaines ou tous les mois, par exemple, et quel type de contenu ils aimeraient recevoir de votre part.

Par exemple, une personne qui lit un journal en ligne peut souhaiter recevoir chaque matin une compilation d'informations liées à un domaine spécifique, comme la finance et l'économie. Un autre lecteur du même magazine voudra recevoir une fois par semaine un récapitulatif des titres les plus importants dans tous les domaines.

Il en va de même pour une boutique en ligne : une personne intéressée par un domaine spécifique, comme la technologie ou la mode, peut souhaiter recevoir des informations sur les derniers produits une fois par semaine, tandis qu'un acheteur occasionnel peut souhaiter recevoir une newsletter similaire une fois par mois seulement.

Lorsque le contenu répond spécifiquement aux besoins du client, il devient beaucoup plus facile de l'activer. Le lecteur d'un magazine cliquera sur les articles qui l'intéressent et l'acheteur en ligne bénéficiera des offres qui lui sont envoyées à un moment opportun.

Le New York Times a créé des dizaines de newsletters différentes pour ses lecteurs. L'abonné peut choisir à la fois la fréquence et le sujet du contenu qu'il souhaite recevoir.

S'ils veulent partir, laissez-les partir

Le désabonnement à une liste de diffusion devrait également être facile pour le lecteur grâce à un simple lien dans la newsletter. N'essayez pas de tromper vos abonnés en compliquant la procédure. Voici pourquoi :

  1. Une liste de diffusion pleine de contacts inactifs ne vous servira à rien.
  2. La facilité d'utilisation est une valeur en soi - si le désabonnement est difficile, il ne fera que donner une mauvaise image de votre entreprise et de votre site web.
  3. Si le désabonnement n'est pas assez facile, les destinataires peuvent tout simplement classer les emails en tant courrier indésirable. Cela peut avoir un impact sur la délivrabilité de vos newsletters.

Vous souhaitez en savoir plus sur le marketing digital ?

Katariina Salmela